Apprendre la musique : choisir son instrument.

Quel instrument choisir pour débuter la musique ?

Quels sont les critères de choix ?

Comment acheter son instrument ?

Vous souhaitez apprendre à jouer d’un instrument ? De la guitare, du piano ou un instrument à vent peut-être ? Dans la jungle des formations longues, vidéos youtube et guides d’apprentissage « rapide », on peut vite s’égarer. Nous sommes là pour faire la lumière sur ce parcours pas toujours clair et souvent objet de préjugés. A commencer par le choix d’un instrument, essentiel premier pas.

Quel instrument choisir pour soi ou son enfant ?

Pour apprendre la musique, il faut commencer par choisir son instrument. Il est à mon sens assez néfaste de faire de la « formation musicale » (ou solfège) pendant des années avant de choisir un instrument. On risque de se dégoûter de la musique avant d’avoir posé les doigts sur un instrument. Il est également assez mauvais de se dire qu’on commencera avec un instrument pour ensuite passer à un autre. Chaque instrument a sa propre discipline à part entière, et on ne peut pas prétendre savoir très bien jouer de plusieurs instruments sans y passer un temps énorme sur plusieurs années. Une très vaste majorité des musiciens « sérieux » sont virtuoses d’un instrument précis. Cela n’empêche pas de s’amuser avec un autre instrument de temps à autre, mais sans prétentions. Mais comment choisir un instrument sans rien connaître à la musique ? Doit-on tous les essayer pour faire son choix ?

Photo de violon et son archet sur fond noir

Les familles d’instruments.

En musique, il y a des familles d’instruments : les Cordes, les Vents et les Percussions. La première question à se poser est celle d’une affinité avec l’une de ces familles d’instruments. Les trois familles d’instruments sont toutes aussi exigeantes et belles l’une que l’autre. On peut cependant citer quelques instruments moins « ingrats » que les autres, c’est à dire plus facile à aborder pour les débutants. Parmis les cordes on trouve le Piano, la Guitare et la Harpe. Moins ingrats que les cordes frottées comme le Violon ou le Violoncelle, ce sont d’excellents instruments très polyvalents et magnifiques bien entendu. Parmis les vents, la pratique la plus facile à aborder est le Chant si vous en avez les capacités. Ce n’est pas un vent à proprement parler mais il doit être mentionné. Autrement, les Flûtes sont des instruments abordables, tant pécuniairement que techniquement. Le hautbois et la clarinette sont réputés difficiles, tandis que le saxophone se situe un peu entre les deux.

Ecouter plutôt qu’essayer.

Il n’est pas nécessaire d’essayer chaque instrument pour s’en faire une idée. On ne tirera de toute façon pas de bons résultats d’un instrument qu’on commence à peine à pratiquer. Le plus sage est d’écouter différentes morceaux dans différents styles. Car un instrument c’est un timbre, mais c’est aussi et surtout un répertoire. On peut adorer le timbre de la guitare Flamenca, mais si on a pas d’affinités avec le Flamenco, ce n’est peut-être pas le meilleur instrument pour nous ! On peut apprécier la clarinette, mais si on déteste les morceaux d’orchestre ou si l’on veut jouer seul et s’accompagner, ce n’est certainement pas l’idéal. Vous pouvez ainsi prendre le problème par l’autre bout en vous posant la question de ce que vous aimez écouter. Il faudra que votre instrument vous permette de vous épanouir musicalement. Pour certaines instruments les répertoires sont extrêmement larges, pour d’autres très réduits. Des instruments comme la guitare et le piano ont également plusieurs « variantes » : par exemple les guitares classiques, acoustiques, électriques et jazz. Chacun de ces instruments sont biens différents les uns des autres, mais il est possible de passer de l’un à l’autre sans trop de difficultés avec un bon niveau. De même pour les pianos, clavecins et synthétiseurs.

Guitariste entrain de jouer

 

Les conditions de pratique au quotidien.

On doit aussi se poser les questions des conditions de sa pratique. On raconte par exemple que la guitare est devenu l’instrument favori des habitants des Favelas au Brésil car c’est le seul qui pouvait se pratiquer sans déranger outre mesure le voisinage, tout en étant peu coûteux à l’achat (ou à la production). Il ne faut pas négliger que les instruments comme le violon et le saxophone sont relativement bruyants. Il existe en revanche des versions électriques de la plupart des instruments, qui peuvent se pratiquer avec un casque audio. Il faut en revanche avoir le budget pour de tels instruments, qui viennent généralement en renfort d’un « vrai » instrument. Il n’est pas idiot de penser à long terme également, avec les budgets nécessaire à l’achat des instruments de grande qualités, dis de « concert ». Surtout dans le cas d’un enfant qui débute, et qui sera amené à avoir un bon niveau si il persévère. En effet, si une guitare de grande qualité peut s’acquérir pour 4000€, il n’en sera pas de même pour un instrument à cordes frottées, dont les prix « raisonnables » pour un bon rapport qualité/prix s’échelonnent entre 20000 et 100000€. Cela peu paraître exorbitant ou fou au premier abord, mais c’est ainsi dans le cas d’une pratique professionnelle. La qualité se paye de manière générale extrêmement cher en musique. 

L’achat de l’instrument.

Viens ensuite l’étape de l’achat de l’instrument, qui n’est pas à négliger non plus ! On entend souvent les débutants dire « je n’ai pas besoin d’un instrument très luxueux je suis débutant », et c’est en parti vrai, mais à nuancer. En effet, un instrument de grande qualité présente des avantages qu’un débutant ne saurait pas exploiter. En prenant l’exemple de la guitare : la plage de dynamiques sur une guitare de concert n’est d’aucune utilité à quelqu’un qui ne sait pas contrôler le volume de sa guitare. En revanche, une guitare de très mauvaise qualité peut s’avérer difficile à jouer, voire très difficile (j’en ai fait l’expérience avec la guitare d’une élève achetée en grande surface, qui m’aurait cassé les poignets si j’avais joué dessus trop longtemps). Une guitare de ce type peut aussi être « impossible » à jouer, car toutes les notes n’y sont pas (véridique). Les magasins de jouet et de cadeaux sont également à éviter. Les prix les plus bas dans les instruments « neuf » sont généralement à éviter. Il vaut mieux se rabattre sur des bonnes occasions en cas de petit budget, car un instrument n’est pas comme un smartphone : une petite rayure n’affecte en rien sa qualité. Prudence sur les sites de petites annonces, on peut vite se retrouver avec un instrument bricolé ou mal entretenu. Il existe en réalité trois choix raisonnables pour le débutant : l’occasion conseillée par un professionnel (prof ou vendeur), le petit prix de qualité, et le prix d’entrée de gamme un peu plus qualitatif. Le reste est soit trop mauvais soit relativement inutile dans le cas d’un très bel instrument. Les petits prix de qualité (autour de 100€ pour une guitare) ne courent généralement pas les rues, et vous aurez tôt fait de déterminer quel sont les bons modèles avec quelques recherches. Un prix un peu plus élevé (autour de 300€ pour une guitare) vous donnera un son nettement plus intéressant et plaisant. A vous de voir et ne résistez pas au coup de coeur si il se présente ! Quand on aime son instrument, ça change tout. 

Et pour finir, n’hésitez pas à découvrir nos musiciens, qui sont tous passés par là et ont ensuite persévéré durant de nombreuses années ! Peut-être trouverez vous l’instrument où le professeur qu’il vous faut parmi eux.

Les instruments de l'orchestre.